#CBC: « Andrew Scheer plaide pour une interdiction perpétuelle des armes à feu pour les criminels et qualifie de « paresseuse » les politiques libérales  » #Toronto #Montreal #Calgary #Ottawa #Canada

Advertisements:

Le chef conservateur Andrew Scheer a dévoilé mardi une série de politiques sur les armes à feu visant à réduire la violence armée – et a critiqué le projet du gouvernement libéral d'étudier l'interdiction nationale des armes de poing comme un effort « paresseux » qui pourrait punir les propriétaires d'armes légitimes.

Alors que le caucus conservateur s’attaquait au contrôle plus strict de l’inventaire des armes à feu prévu dans le projet de loi C-71 – projet de loi présenté par le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale – pour relancer le très déformé registre des armes d'épaule, Scheer a proposé une série de mesures visant à possession d'armes à feu.

S'adressant à des journalistes à Vancouver, M. Scheer a déclaré qu'un gouvernement conservateur instituerait une interdiction à vie de la possession d'armes à feu pour toute personne reconnue coupable de crime violent ou d'activité liée à un gang.

Le député de la Saskatchewan a déclaré que les lois sur les armes à feu devaient viser les criminels et non les propriétaires d'armes à feu respectueux de la loi.

« Les individus qui ont eu un comportement violent grave ou qui ont été impliqués dans des activités de gangs ont perdu le droit de posséder une arme à feu », a déclaré Scheer, promettant une interdiction obligatoire « pour toutes les infractions de sévices graves à la personne et les crimes liés aux gangs ».

« Plus de la moitié des meurtres commis à l'aide d'armes à feu sont liés à des gangs … mais Justin Trudeau est revenu à un vieux stratagème libéral. Il propose une interdiction générale et paresseuse de la possession d'armes de poing pour tous les Canadiens au lieu de viser les vrais criminels qui utilisent des armes à feu commettre des crimes.  »

M. Scheer a également déclaré qu'un gouvernement conservateur proposerait une interdiction à vie de la possession d'une arme à feu à tout propriétaire légitime d'une arme à feu qui se livrerait à des « achats de paille » – des achats d'armes en gros destinés à la revente sur le marché noir.

La police de Toronto expose des armes à feu saisies au cours d'une série de raids. (Chris Young / Presse Canadienne)

Certaines sources ont contesté les statistiques, mais les achats de paille sont devenus un problème ces dernières années, la police ayant averti que davantage d’armes à feu achetées légalement étaient utilisées dans des crimes.

La police de Toronto a laissé entendre que la moitié des armes à feu récupérées sur les lieux du crime dans cette ville avaient déjà été achetées légalement au Canada.

Les libéraux ont également souligné le problème de la déjudiciarisation, affirmant qu'une flambée des cambriolages dans les entrepôts d'armes à feu canadiens exigeait un meilleur système de traçage des armes à feu.

Le projet de loi C-71 obligerait les détaillants canadiens à enregistrer tous leurs stocks et leurs ventes d’armes à feu en enregistrant les numéros d’enregistrement et de permis de possession et d’acquisition (PAL). La plupart des grands détaillants d’armes à feu, tels que Canadian Tire et Cabela's, appliquent déjà ce type de pratique en matière de tenue des dossiers.

Scheer a déclaré qu'il appliquerait les interdictions à vie proposées en instituant de nouvelles sanctions pénales pour toute personne vendant une arme à feu à une personne soumise à une telle interdiction.

Scheer a également promis des mesures pour saisir temporairement les armes à feu des personnes détenues pour des problèmes de santé mentale, affirmant que « l'instable mental » ne devrait pas avoir facilement accès aux armes à feu.

« Un gouvernement conservateur dirigé par Andrew Scheer veillera à ce que tout propriétaire d'armes à feu détenu en vertu de la législation provinciale sur la santé mentale voit ses armes saisies immédiatement », a-t-il déclaré. « Ils pourront demander, après un certain temps, le retour de leurs biens s’ils peuvent démontrer que leur état s’est stabilisé. »

Outre le projet de loi C-71, le gouvernement libéral a promis d'étudier l'interdiction des armes de poing pour tenter de réprimer les crimes liés aux armes à feu à la suite d'une série d'incidents meurtriers survenus cette année dans des villes canadiennes grandes et petites.

Le Premier ministre a chargé le ministre de la Sécurité des frontières et de la réduction de la criminalité organisée, Bill Blair, « d'examiner l'interdiction complète des armes de poing et des armes d'assaut au Canada, sans pour autant entraver l'utilisation légale des armes à feu par les Canadiens » – une proposition qui s'est ouverte un fossé entre les députés libéraux urbains et ruraux, certains avertissant qu'il faut tenir compte des droits des propriétaires légitimes d'armes à feu lors de l'élaboration de nouvelles lois visant à réduire les crimes commis avec une arme à feu.

Des experts ont mis en doute l'efficacité d'une telle politique, notamment la commissaire de la GRC, Brenda Lucki, qui a déclaré ne pas être certaine qu'une interdiction serait la solution à une flambée des crimes liés aux armes à feu.

Adam Palmer, président de l'Association canadienne des chefs de police, a également déclaré que la possession d'armes de poing est déjà fortement réglementée par la législation en vigueur sur les armes à feu.

« Les criminels vont toujours en prendre possession et les utiliser à des fins illégales », a-t-il déclaré dans un communiqué.

Heidi Rathjen, coordinatrice du groupe de défense du contrôle des armes à feu Poly Remembers, a déclaré que la décision du gouvernement fédéral d'étudier les armes de poing était « très encourageante ».

« Il existe différentes façons de s'y prendre. Cela ne signifie pas nécessairement que les personnes qui les ont achetées légalement doivent prendre des armes à feu », a-t-elle déclaré. « L'idée est qu'il n'y a pas de nouveaux achats d'armes de poing et d'armes d'assaut, et le gouvernement doit approuver le principe selon lequel certaines armes à feu ne devraient pas être entre les mains de civils. »

La Coalition pour le contrôle des armes à feu, dirigée par Wendy Cukier, a lancé une campagne de sensibilisation appelée « Trigger Change » (Changement de déclenchement) afin d'encourager le gouvernement libéral à adopter des mesures plus strictes concernant la possession d'armes à feu.

Nouveau groupe de travail sur la contrebande à la frontière

Le problème de la contrebande d'armes à feu en provenance des États-Unis reste un problème récurrent pour la police canadienne, a déclaré Scheer mercredi. Un gouvernement conservateur créerait un nouveau groupe de travail sur la contrebande d'armes à feu à l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC).

« Ce groupe de travail surveillera l'augmentation du nombre d'agents de première ligne, le déploiement de nouvelles technologies et le recours accru aux renseignements criminels. Ils seront également autorisés à collaborer avec leurs homologues des forces de l'ordre des deux côtés de la frontière pour identifier les itinéraires de contrebande et veiller à ce que les passeurs et ceux qui les emploient sont mis derrière les barreaux, là où ils appartiennent », a déclaré le bureau du leader dans un communiqué.

Note: « Previously Published on: 2018-11-21 01:54:02, as ‘

<

pre>Andrew Scheer plaide pour une interdiction perpétuelle des armes à feu pour les criminels et qualifie de « paresseuse » les politiques libérales

‘ on CBC RADIO-CANADA. Here is a source link for the Article’s Image(s) and Content ».

Advertisements:
CBC Radio-Canada

Copyright © CBC Radio-Canada. All rights reserved. Distributed by the PressOcean Media. Contact the copyright holder directly for corrections or for permission to republish or make other authorized use of this material... Articles and commentaries that identify the PressOcean as the publisher are produced or commissioned by the PressOcean Media. To address comments or complaints, please Contact us.

0 Comments

No comments!

There are no comments yet, but you can be first to comment this article.

Leave reply

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser un commentaire.