#GlobalNews: « «La boxe devrait être abolie»: Adonis Stevenson KO suscite des inquiétudes dans la communauté médicale « 

Advertisements:

L'un des médecins qui ont travaillé samedi soir à Québec dans la soirée de boxe, qui a laissé Adonis Stevenson hospitalisé dans un coma induit, a déclaré que ses collègues et lui étaient incapables de justifier médicalement ce sport.

Le but de la boxe est d'infliger des dommages à l'adversaire, souvent en l'assommant. Et cela comporte des risques importants de traumatisme crânien grave, a déclaré Jean Doré.

«Je ne peux pas dire que nous pouvons le justifier», a déclaré Doré en entrevue.

«C’est une question que beaucoup de médecins demandent, en particulier des médecins du sport.»

À compter de lundi soir, Stevenson, le combattant basé à Montréal âgé de 41 ans, surnommé «Superman» par ses fans, est resté en soins intensifs dans un hôpital de la ville de Québec après le KO d'Ukraine par Oleksandr Gvozdyk. Dans une déclaration, l’hôpital a décrit l’état du combattant comme stable.

Malgré ses doutes, Doré a déclaré préférer rester sur le ring que de quitter le sport.

LIRE LA SUITE: Adonis Stevenson, boxeur canadien, dans le coma médicalement provoqué après une défaite

L'un de ses patients était le boxeur néo-brunswickois David Whittom, décédé en mars dernier après avoir été dans le coma pendant 10 mois à la suite d'un coup de grâce.

Doré a choisi de continuer à participer aux combats, a-t-il déclaré, « pour mieux gérer la situation et tenter de les prévenir. » Samedi, Doré était médecin suppléant et ne s'occupait pas directement de Stevenson.

Le Dr Charles Tator, professeur de neurochirurgie à l'Université de Toronto et directeur du Canadian Concussion Centre, a déclaré que cela le faisait souffrir de regarder la boxe.

LIRE LA SUITE: Deontay Wilder conserve le titre des poids lourds WBC après un superbe match nul avec Tyson Fury

« Je ne peux pas vraiment regarder les sports de combat parce que ça me dérange beaucoup quand je vois les coups directs à la tête », a-t-il déclaré dans une interview.

Il a dit que c’était «tragique» que les gens entrent volontiers sur le ring.

WATCH: Impacts de la MMA sur la santé vs la boxe






« Il y a tellement de coups sur la tête qui pourraient être dommageables que je ne peux pas le prendre en tant que chirurgien du cerveau, sachant ce qui se passe à l'intérieur », a poursuivi Tator.

Alain Ptito, expert en traumatismes cérébraux à l’Institut et hôpital neurologiques de Montréal, a déclaré qu’il était impossible de faire du sport sa sécurité.

« Quand vous assommez quelqu'un, vous lui faites surtout mal à la tête », a-t-il déclaré lors d'une interview.

Un combattant qui trébuche et s'écrase sur le tapis après un coup de poing a subi un traumatisme à la périphérie du tronc cérébral, qui régit la vigilance et la conscience, a-t-il expliqué.

Les blessures sont cumulatives, a ajouté Ptito, ce qui signifie que plus une personne est touchée à la tête, plus il est probable qu’elle contracte une maladie dégénérative précoce.

« La boxe devrait être abolie en tant que sport », a-t-il déclaré. « Je n'hésiterais pas à dire ça. »

«C’est leur meilleur moyen de se sortir du pétrin»

Mais toute pression exercée par les médecins pour interdire la boxe déclencherait la résistance de ceux qui affirment que le gouvernement n’a aucune place pour interférer avec des adultes consentants qui comprennent les risques de la boxe professionnelle.

À Montréal, l’une des premières villes de boxe sur le continent, le recul serait particulièrement fort, a déclaré Matt Casavant, analyste de TSN 690.

LIRE LA SUITE: LNH, ex-joueurs parviennent à un accord provisoire dans un procès pour commotion cérébrale

Des combattants tels que Lucian Bute, Jean Pascal et Stevenson sont des personnalités sportives de premier plan dans la ville et sont très appréciés par les fans, a déclaré Casavant, qui travaille également en tant qu'homme couturier traitant les combattants entre les rounds.

Casavant a déclaré que la boxe transcendait le sport, en partie à cause des histoires d'hommes troublés qui font quelque chose de leur vie. Stevenson, par exemple, a purgé une peine de prison pour avoir été un souteneur. Le boxeur a par le passé crédité la boxe pour avoir transformé sa vie.

«Ces combattants, en particulier dans la culture nord-américaine, ne choisissent pas nécessairement cette voie», a déclaré Casavant. «C’est leur meilleur moyen de se sortir du pétrin – de gagner leur vie pour leur famille. La boxe sait ce que c'est.

« Il ne s'agit pas de cacher le fait qu'il comporte des risques importants et des problèmes de santé. »

Sylvera “Sly” Louis, copropriétaire du gymnase Underdog Boxing Gym au centre-ville de Montréal, a déclaré que la boxe avait changé sa vie.

« La boxe me permet d'exprimer ma colère – ma colère et mon désir de créer et de rivaliser », a-t-il déclaré dans une interview. « Cela me permet d'être agréable (en dehors du ring.) »

MONTRE: La boxe est-elle allée trop loin?





Louis, 36 ans, qui est toujours en compétition professionnelle, a déclaré que voir ce qui était arrivé à Stevenson était un rappel des dangers de la bague. « Parfois, quand je suis frappé, mon ego voudra prétendre que cela ne m'a pas fait mal », a-t-il déclaré.

« Nous sommes tous fiers et parfois notre fierté peut nous faire mal. »

Louis a commencé la boxe à 16 ans et il dit que cela le rend heureux de voir des gens avec qui il arrive au fil des ans vont bien, en grande partie grâce au sport.

« Nous ne sommes pas en prison et nous ne sommes pas morts », a-t-il déclaré. « Certains ont des familles et la plupart vont bien. »

Note: « Previously Published on: 2018-12-04 02:52:06, as ‘

<

pre>«La boxe devrait être abolie»: Adonis Stevenson KO suscite des inquiétudes dans la communauté médicale

‘ on GLOBALNEWS CANADA. Here is a source link for the Article’s Image(s) and Content ».

Advertisements:
Global News Canada

Copyright © 2017 Global News, a division of Corus Entertainment Inc. Corus News. All rights reserved. Distributed by PressOcean Global Media (pressocean.com). Contact the copyright holder directly for corrections — or for permission to republish or make other authorized use of this material... Articles and commentaries that identify PressOcean.com as the publisher are produced or commissioned by PressOcean. To address comments or complaints, please Contact us.

0 Comments

No comments!

There are no comments yet, but you can be first to comment this article.

Leave reply

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser un commentaire.