#CBC: « Trudeau ouvert à l'achat de wagons, des règles d'assurance-emploi plus généreuses pour aider le secteur de l'énergie en difficulté  » #Toronto #Montreal #Calgary #Ottawa #Canada

Advertisements:

Le Premier ministre Justin Trudeau se dit prêt à envisager d'aider la première ministre de l'Alberta, Rachel Notley, à financer l'achat de wagons ferroviaires afin d'augmenter le volume de pétrole que sa province peut expédier sur les marchés internationaux.

Trudeau a fait ces commentaires lors d'une interview avec Rosemary Barton, coanimatrice de CBC News Le National, à diffuser dimanche. Trudeau a également lancé l'idée d'augmenter les paiements de l'assurance-emploi pour les travailleurs du secteur de l'énergie sans emploi.

« C'est quelque chose que nous sommes heureux d'examiner », a déclaré Trudeau à la question de savoir si le gouvernement fédéral appuierait l'achat de wagons. « Si c'est une proposition qui [Notley] pense que cela va faire une différence significative, alors nous sommes heureux d’examiner comment cela fonctionne. Je veux dire, nous sommes là pour être un partenaire, pour aider.  »

Les commentaires interviennent quelques semaines après que le ministre des Finances, Bill Morneau, eut semblé rejeter l'idée d'un soutien fédéral à l'achat d'un wagon lors d'un entretien avec L'édifice de l'ouest sur Global News.

« Notre estimation est qu'il pourrait prendre au moins neuf mois, peut-être plus, pour obtenir davantage de rail », a déclaré Morneau. « Si c'est une décision que le gouvernement de l'Alberta et l'industrie veulent prendre, c'est une décision qui peut être prise. »

Dans une interview exclusive avec Rosemary Barton, co-animatrice nationale, le Premier ministre Justin Trudeau s'est dit prêt à envisager le financement de wagons et l'extension de l'assurance-emploi pour les travailleurs les plus durement touchés du secteur pétrolier. 0:58

À la fin du mois de novembre, Mme Notley a annoncé qu'elle était sur le point de conclure un accord selon lequel son gouvernement provincial achèterait deux nouveaux trains-blocs pouvant transporter 120 000 barils supplémentaires par jour, augmentant d'un tiers la quantité de pétrole acheminée par chemin de fer au Canada.

« Nous ne perdons pas de temps », a déclaré Notley lors d'un déjeuner du Canadian Club fin novembre, en annonçant officiellement l'achat d'un wagon. « Le pétrole de l'Alberta va s'écouler d'une manière ou d'une autre – si ce n'est pas par oléoducs, puis par rail ou par camion.

« Ne vous méprenez pas, ce n'est pas la réponse à long terme … Mais, jusqu'à la construction d'oléoducs, nous devons transporter davantage de pétrole par rail. »

La réponse de Trudeau intervient alors que les tensions se sont accrues entre le bureau du premier ministre et les premiers ministres, qui sont à Montréal pour rencontrer Trudeau à la réunion des premiers ministres.

Les tensions au sujet de la réunion sont devenues évidentes lors d'une conférence téléphonique tenue mardi après-midi entre les premiers ministres. Selon des sources connaissant l'appel, plusieurs premiers ministres ont exprimé leur frustration à l'égard du projet de programme fédéral, qui laisse beaucoup de temps pour discuter de questions importantes pour le gouvernement fédéral et laisse seulement une heure aux provinces pour qu'elles soulèvent leurs propres problèmes prioritaires. .

Écoutez l’interview complète de Rosemary Barton avec le Premier ministre Justin Trudeau le dimanche 9 décembre à 22 h dans The National à la télévision de CBC (à 21 h HE sur le réseau CBC News). (Evan Mitsui / CBC)

Le principal point de discorde dans l'agenda des premiers ministres concerne le projet de donner à trois ministres fédéraux: le ministre des Finances, Bill Morneau, la ministre de l'Environnement, Catherine McKenna, et le ministre des Affaires intergouvernementales, Dominic LeBlanc, à deux heures et 45 minutes au milieu de la journée pour diriger discussions sur le commerce et la compétitivité, le changement climatique et les barrières commerciales interprovinciales. La table ronde des premiers ministres qui suit ne devrait durer que 60 minutes.

Tard mercredi, le CPM a contacté CBC News pour lui dire que les ministres ne parleront que quelques minutes au début de la partie de la réunion avant que les premiers ministres soient invités à exprimer leurs préoccupations.

Mettre de l'huile à l'ordre du jour

Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe et Notley, souhaitent disposer de suffisamment de temps pour discuter des défis auxquels le secteur pétrolier est confronté. Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, a menacé ce matin de se retirer de la réunion si l'ordre du jour n'était pas modifié pour refléter ses priorités.

Avec l'expansion de Trans Mountain et Keystone XL au point mort et le projet Northern Gateway en attente, les producteurs de l'Alberta ont été obligés d'accepter des prix bien inférieurs à ceux du monde pour leur pétrole. TransCanada a également mis le cap sur Énergie Est face aux demandes changeantes de l’organisme canadien de réglementation de l’énergie, l’Office national de l’énergie, et aux mauvaises conditions du marché.

L'Alberta indique que chaque jour, environ 190 000 barils de pétrole brut et de bitume bruts sont produits et ne peuvent être expédiés. Pour aider à réduire la surabondance, Notley a ordonné une réduction temporaire de 8,7% de la production de pétrole – une réduction d'environ 325 000 barils par jour – à compter du 1er janvier.

Trudeau a laissé entendre que le gouvernement fédéral pourrait alléger les difficultés du secteur de l’énergie en prolongeant temporairement les prestations de l’assurance-emploi pour les travailleurs touchés.

« Nous examinons absolument les outils dont nous disposons autour de l'assurance-emploi », a déclaré Trudeau à Barton. « Nous examinons les outils que nous avons autour du soutien du revenu.

« Nous avons fait un certain nombre de choses autour de cela … et nous allons continuer à le faire. Et je suis aussi disposé, bien sûr, à rencontrer le Premier ministre Notley et à entendre comment le gouvernement fédéral peut être un partenaire pour résoudre cette solution de manière concrète.  »

En 2016, Trudeau a étendu les prestations d'assurance-emploi supplémentaires aux travailleurs des régions particulièrement touchées de la Saskatchewan et de l'Alberta. Les travailleurs bénéficiaient de cinq semaines supplémentaires de prestations, les travailleurs de longue date étant éligibles pour 20 semaines supplémentaires, jusqu'à un maximum de 70 semaines.

Écoutez l’interview complète de Rosemary Barton avec le Premier ministre dimanche, le 9 décembre, dans l’émission The National, à 22 h 00 sur CBC Television (à 21 h HE sur CBC News Network).

Note: « Previously Published on: 2018-12-06 23:16:15, as ‘

<

pre>Trudeau ouvert à l'achat de wagons, des règles d'assurance-emploi plus généreuses pour aider le secteur de l'énergie en difficulté

‘ on CBC RADIO-CANADA. Here is a source link for the Article’s Image(s) and Content ».

Advertisements:
CBC Radio-Canada

Copyright © CBC Radio-Canada. All rights reserved. Distributed by the PressOcean Media. Contact the copyright holder directly for corrections or for permission to republish or make other authorized use of this material... Articles and commentaries that identify the PressOcean as the publisher are produced or commissioned by the PressOcean Media. To address comments or complaints, please Contact us.

0 Comments

No comments!

There are no comments yet, but you can be first to comment this article.

Leave reply

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser un commentaire.