#GlobalNews: « Les libéraux modifient l'attestation Emplois d'été Canada après la controverse sur les droits en matière de reproduction – National « 

Advertisements:

Les libéraux modifient l'attestation controversée de Emplois d'été Canada, qui obligeait les candidats au programme à attester du respect d'un éventail de droits établis, y compris l'accès à l'avortement.

Maintenant, les groupes qui travaillent pour saper ces droits ou qui font la promotion de la discrimination ne seront tout simplement pas admissibles au financement.

LIRE LA SUITE: Tout ce que vous devez savoir sur la répression des groupes anti-avortement par Emplois d'été Canada

«Les changements de cette année reflètent vraiment les conversations que nous avons eues avec les Canadiens, les députés, les chefs religieux et les groupes progressistes du pays», a déclaré la ministre de l'Emploi, Patty Hajdu, dans une interview à Global News. .

«En fin de journée, nous sommes extrêmement satisfaits de la façon dont cela a atterri. Nous pensons avoir réussi à écouter les Canadiens et à écouter une variété de voix.  »

WATCH BELOW: Les conservateurs et les libéraux contestent l'attestation du programme Emplois d'été Canada





Une annonce de Service Canada contenant de plus amples informations sur les changements devrait être adressée aux députés jeudi.

Les changements apportés au programme Emplois d'été Canada permettront également à tous les jeunes de 15 à 30 ans – pas seulement aux étudiants – de poser leur candidature à des emplois financés par le biais du programme.

En décembre dernier, le gouvernement a présenté une nouvelle attestation obligeant tous les employeurs à solliciter une subvention d’emplois d’été Canada à attester que «l’emploi et le mandat fondamental de l’organisation respectent les droits de la personne au Canada, y compris les valeurs qui sous-tendent la Charte canadienne des droits et libertés. ainsi que d'autres droits.  »

LIRE LA SUITE: Le programme Emplois d'été Canada ne financera plus de groupes anti-avortement et anti-gays

Ces autres droits «comprennent les droits en matière de procréation et le droit de ne pas subir de discrimination sur la base du sexe, de la religion, de la race, de l'origine nationale ou ethnique, de la couleur, d'un handicap physique ou mental, de l'orientation sexuelle ou de l'identité ou de l'expression de genre».

Les groupes religieux et les critiques conservateurs ont rapidement crié au scandale, arguant que demander aux employeurs d'attester de ce qu'ils considéraient comme un «test de valeurs» violait leurs droits constitutionnels à la liberté de religion et à la liberté d'expression. Plusieurs groupes anti-avortement qui ont refusé l'attestation ont porté plainte contre le gouvernement devant la Cour fédérale; le procès reste en cours.

Les fonctionnaires fédéraux ont fait valoir que la décision de demander un financement était entièrement volontaire et que les employeurs avaient le choix de ne pas le faire.

WATCH BELOW: Les nouvelles attestations sur les droits en matière de procréation ne devraient pas poser de problèmes aux employeurs: Hajdu





Hajdu a déclaré que bien que le gouvernement ait tenté de préciser que l'attestation ne visait pas les « croyances ou les valeurs », certaines personnes étaient encore confuses et mal à l'aise.

«L’année dernière, nous voulions nous assurer que cet argent ne servirait en aucune manière à inciter un enfant à saper ou à violer les droits pour lesquels les Canadiens se sont battus et ont été gagnés au cours de dures batailles juridiques», a-t-elle déclaré.

«En dépit de nos efforts pour défendre cette cause, de nombreux groupes confessionnels ont toujours estimé qu'il leur était difficile de signer. Nous voulions donc nous assurer de travailler avec des groupes confessionnels, avec des dirigeants, mais également avec des organisations de défense des droits. pour bien faire les choses, veiller à ce que l'attestation soit au cœur du principe voulant qu'aucun financement ne soutienne des activités ou des projets qui minent ou restreignent de quelque manière que ce soit l'exercice de droits légalement protégés au Canada. »

Selon les nouveaux critères d'éligibilité définis pour les candidatures cette année, tout employeur qui souhaite utiliser l'argent pour engager des jeunes à des travaux susceptibles de saper ou restreindre les droits en matière de procréation, de promouvoir l'intolérance ou les préjugés ou de discriminer pour des motifs illicites ne peut recevoir de financement.

COMMENTAIRE: Les libéraux gagneront la bataille du programme Emplois d'été Canada

Les motifs de discrimination interdits, tels que définis dans la Charte canadienne des droits et libertés, incluent le sexe, l'âge, la religion, la race, l'origine ethnique, toute forme de handicap, l'orientation sexuelle ou l'identité ou l'expression de genre.

Tous ces éléments étaient à l'origine couverts par le libellé d'attestation introduit l'année dernière.

Cependant, les modifications à apporter à l'attestation qui devaient être annoncées élimineraient essentiellement la responsabilité d'attester spécifiquement de celles de l'employeur.

Au lieu de cela, ce sera à Service Canada d'évaluer les demandes et de déterminer si les employeurs répondent aux critères.

WATCH BELOW: Trudeau dit qu'aucun groupe religieux ne sera exclu de la subvention pour les emplois d'été





Hajdu dit qu'elle a eu plusieurs réunions en tête-à-tête avec des chefs religieux au début de l'année, ainsi que des consultations de groupe sur la question.

Son personnel a également échangé des discussions sur les modifications proposées au libellé de l'attestation afin de trouver un libellé qui va au fond des choses que le gouvernement veut régler et qui reflète les préoccupations des groupes religieux sur lesquels ils étaient jugés. leurs valeurs.

«Ils ont compris cet objectif, dans l'ensemble, et je me suis senti très à l'aise et heureux que nous écoutions leurs préoccupations, que nous étions si disposés à travailler avec eux», a-t-elle déclaré.

« Certes, nous nous efforçons régulièrement de proposer différents types de langage qui permettraient d'atteindre ces objectifs communs, et je pense que, dans l'ensemble, de nombreux groupes confessionnels sont très heureux. »

WATCH BELOW: La lutte de Trudeau sur les subventions gouvernementales et les droits en matière de procréation





L'attestation initiale, mise en place l'année dernière, a été déclenchée par une série de reportages dans les médias au printemps 2017.

Ces rapports ont révélé que des groupes anti-avortement utilisaient le programme pour obtenir des dizaines de milliers de dollars d’argent des contribuables afin de plaider en faveur de l’érosion des droits en matière de procréation.

LIRE LA SUITE: Un député libéral accorde une subvention fédérale de 56 000 $ à un groupe anti-avortement

La députée libérale Iqra Khalid avait approuvé 56 000 $ en 2017 au chapitre local d'un groupe réputé pour avoir utilisé des images graphiques de foetus avortés dans leurs efforts pour réduire les droits en matière de procréation.

Étant donné que Khalid s’était présenté sous la bannière des libéraux Trudeau en faveur du choix, des documents obtenus par la Presse canadienne en vertu des lois sur l’accès à l’information montraient que les nouvelles attiraient l’attention de Hajdu.

On a également constaté que Rachael Harder, porte-parole conservatrice en matière de statut des femmes, avait approuvé des milliers de dollars de financement pour des groupes et des centres similaires dans sa circonscription.

REGARDER CI-DESSOUS: Un dirigeant de confession chrétienne blâme Justin Trudeau au sujet des changements d'emplois d'été





En août 2017, Hajdu avait demandé à son ministère de trouver des moyens de s'assurer que l'argent de Emplois d'été Canada allait uniquement à des groupes dotés de «mandats conformes à la Charte canadienne des droits et libertés et aux décisions judiciaires».

L'attestation a été annoncée en décembre 2017.

LIRE LA SUITE: attestation emploi d'été Canada approuvée par 80 groupes de défense des droits des Canadiens

Plus de 80 groupes de défense des droits de la personne au Canada ont signé une déclaration en faveur de cette initiative, mais certains groupes religieux et certains critiques conservateurs ont été scandalisés.

Hajdu n'a pas voulu commenter lorsqu'on lui a demandé si la contestation judiciaire en cours était une impulsion pour le changement de l'attestation de 2019.

«Je n’ai aucune information à ce sujet», at-elle déclaré.

Les employeurs peuvent commencer à soumettre leurs demandes de financement pour 2019 le 13 décembre.

© 2018 Global News, une division de Corus Entertainment Inc.

Note: « Previously Published on: 2018-12-06 12:00:32, as ‘

<

pre>Les libéraux modifient l'attestation Emplois d'été Canada après la controverse sur les droits en matière de reproduction – National

‘ on GLOBALNEWS CANADA. Here is a source link for the Article’s Image(s) and Content ».

Advertisements:
Global News Canada

Copyright © 2017 Global News, a division of Corus Entertainment Inc. Corus News. All rights reserved. Distributed by PressOcean Global Media (pressocean.com). Contact the copyright holder directly for corrections — or for permission to republish or make other authorized use of this material... Articles and commentaries that identify PressOcean.com as the publisher are produced or commissioned by PressOcean. To address comments or complaints, please Contact us.

0 Comments

No comments!

There are no comments yet, but you can be first to comment this article.

Leave reply

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser un commentaire.