#CBC: « Trudeau accuse la Chine d'avoir violé l'immunité diplomatique dans l'arrestation de Michael Kovrig  » #Toronto #Montreal #Calgary #Ottawa #Canada

7.9 MTM Advertisements:

Le Premier ministre Justin Trudeau accuse la Chine d’ignorer les « principes de l’immunité diplomatique » en arrêtant « arbitrairement et injustement » deux citoyens canadiens, dont l’un est un diplomate canadien en permission.

C’est la première fois que Trudeau, ou le gouvernement canadien, accuse le gouvernement chinois de violer l’immunité diplomatique de Michael Kovrig, qui a été arrêté le 10 décembre mais n’a été autorisé à entrer au consulat que quatre jours plus tard.

Kovrig, employé d’Affaires mondiales Canada, est en congé du département et travaille pour International Crisis Group, une organisation non gouvernementale axée sur la résolution ou la prévention des conflits violents. Selon un responsable gouvernemental qui a parlé à CBC News, Kovrig ne voyageait pas avec un passeport diplomatique.

Kovrig et un deuxième Canadien, Michael Spavor, ont été arrêtés en Chine en décembre après que des responsables canadiens eurent arrêté à Vancouver le directeur financier du géant de la technologie Huawei, Meng Wanzhou, à la suite d'une demande d'extradition présentée par les États-Unis.

Elle a ensuite été libérée sous caution et est maintenant en attente d'une procédure judiciaire.

« Mme Meng a immédiatement été entendue », a déclaré Trudeau à Regina vendredi. « Elle a été libérée sous caution. Elle se trouve maintenant chez elle à Vancouver. C’est ainsi que nous respectons les règles de notre système de justice.

« Il est regrettable que la Chine ait détenu arbitrairement et injustement deux citoyens canadiens et que, dans l'un des cas, elle ne respecte pas les principes de l'immunité diplomatique. »

Le Premier ministre Justin Trudeau a accusé la Chine d'avoir violé l'immunité diplomatique du Canadien Michael Kovrig pour l'avoir arrêté en Chine le mois dernier et l'avoir retenu avec un accès consulaire limité. 1h00Le plus grand centre commercial

Guy Saint-Jacques, ancien ambassadeur du Canada à Beijing, a supervisé le travail de Kovrig dans le pays. Dans une interview accordée à La Presse Canadienne le mois dernier, Saint-Jacques a déclaré que le travail de Kovrig en tant que diplomate consistait à surveiller des sujets extrêmement sensibles.

Il a ajouté que Kovrig avait tenté de « prendre le pouls » de nombreux groupes, tels que les Tibétains déplacés et les minorités musulmanes de la région nord-ouest du Xinjiang, où Pékin était accusé de détentions massives.

Sur le radar de la Chine

« Il s'est rendu dans des endroits éloignés pour rencontrer des habitants de ces communautés et tenter de comprendre ce qu'ils traversaient, en ce qui concerne les défis auxquels ils étaient confrontés pour protéger leurs cultures », a déclaré Saint-Jacques à La Presse Canadienne. « Donc, tout cela aurait évidemment attiré l'attention des agents de sécurité. »

Saint-Jacques a déclaré que les autorités chinoises conservent de nombreux dossiers sur tous les diplomates en Chine, en particulier ceux comme Kovrig, qui parlent couramment le mandarin.

Kovrig a poursuivi ses reportages sur des sujets sensibles concernant la Chine après avoir rejoint l'International Crisis Group en tant que conseiller en février 2017. Ses travaux pour l'ICG ont porté sur la crise nucléaire nord-coréenne, les relations de la Chine avec les États-Unis et sa présence en Afrique.

Des responsables chinois ont déclaré que l'ICG n'était pas enregistré en Chine et ont affirmé que ses activités dans le pays étaient illégales.

Il a également été révélé aujourd'hui que Scott Bradley a quitté son poste de vice-président aux affaires de l'entreprise pour Huawei Canada après avoir travaillé pour la société pendant plus de sept ans.

Dans une déclaration publiée sur Facebook, Bradley a déclaré que 2018 était une période de « grand succès et de défis importants » pour la société, ajoutant que « le temps est venu pour un changement ».

Bradley a indiqué que Jake Enwright, ancien porte-parole du chef du Parti conservateur Andrew Scheer, avait rejoint la société l'année dernière et avait déclaré que « sa vision et sa réflexion stratégique sont nécessaires pour diriger l'équipe à l'avenir ».

Huawei soulève des inquiétudes avec ses alliés

Les alliés du Canada ont exprimé leur inquiétude quant au degré auquel on peut faire confiance à Huawei pour prendre part à la prochaine génération de technologie de téléphonie mobile, appelée 5G.

La Nouvelle-Zélande et l'Australie ont interdit l'utilisation des produits Huawei dans le développement de leur réseau 5G, craignant que Huawei n'utilise son accès comme espion pour le gouvernement chinois. En août, le président américain Donald Trump a signé avec Huawei et ZTE un projet de loi imposant des restrictions aux marchés publics, invoquant des préoccupations en matière de sécurité nationale.

Le groupe BT du Royaume-Uni a annoncé le mois dernier la suppression des équipements Huawei de ses activités mobiles 3G et 4G existantes.

Huawei a longtemps insisté sur le fait que ce n’était pas une société contrôlée par l’État et nie s’engager dans des activités de renseignement pour le gouvernement chinois. Cependant, la loi chinoise stipule que les entreprises doivent « soutenir, coopérer et collaborer au travail du renseignement national ».

Note: « Previously Published on: 2019-01-12 03:26:04, as ‘

<

pre>Trudeau accuse la Chine d'avoir violé l'immunité diplomatique dans l'arrestation de Michael Kovrig

‘ on CBC RADIO-CANADA. Here is a source link for the Article’s Image(s) and Content ».

9.2 AAP MTM Advertisements:
CBC Radio-Canada

Copyright © CBC Radio-Canada. All rights reserved. Distributed by the PressOcean Media. Contact the copyright holder directly for corrections or for permission to republish or make other authorized use of this material... Articles and commentaries that identify the PressOcean as the publisher are produced or commissioned by the PressOcean Media. To address comments or complaints, please Contact us.

0 Comments

No comments!

There are no comments yet, but you can be first to comment this article.

Leave reply

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser un commentaire.