#CBC: « Les Canadiens retenus en Chine subissent jusqu'à 4 heures d'interrogatoire par jour, déclare l'ambassadeur  » #Toronto #Montreal #Calgary #Ottawa #Canada

7.9 MTM Advertisements:

Selon le plus grand diplomate du Canada à Beijing, deux hommes canadiens détenus en Chine font face à quatre heures d'interrogatoires chaque jour et n'ont pas accès à un avocat.

Michael Kovrig et Michael Spavor ont tous deux été arrêtés en Chine à la fin de l'année dernière. Les hommes, qui ont été arrêtés peu de temps après que le Canada ait arrêté à la demande des États-Unis l'exécutif de Huawei, Meng Wanzhou, sont accusés d'atteinte à la sécurité nationale.

« Ce n'est pas un nombre fixe, mais de l'ordre de quatre heures par jour », a déclaré mercredi l'ambassadeur John McCallum à propos des interrogatoires. « Cela pourrait durer jusqu'à six mois dans le système chinois. C'est ce qu'ils appellent un système extra-judiciaire, donc ce sont les conditions dans lesquelles ils sont détenus. »

McCallum a fait le point sur la situation de Kovrig, un ancien diplomate, et de Spavor, un homme d'affaires, après avoir participé à un panel spécial lors d'une journée de réflexion du cabinet libéral à Sherbrooke, au Québec.

McCallum a déclaré avoir rendu visite aux deux hommes et avoir parlé à leurs familles, ainsi qu'à Robert Schellenberg, un Canadien récemment condamné à mort en Chine pour trafic de drogue.

L'ambassadeur a déclaré qu'il devait s'entretenir jeudi avec le père de Schellenberg.

M. McCallum a déclaré que le gouvernement agissait sur « de nombreux fronts » pour obtenir le soutien des dirigeants mondiaux et des ministres des Affaires étrangères, mais ce n'est « que le début ». Il a ajouté que les dirigeants d'entreprise et les médias devaient également agir pour accroître la pression sur Beijing.

« Je pense que nous devons impliquer les hauts dirigeants chinois et les convaincre que ce qu'ils font n'est pas bon pour l'image de la Chine dans le monde, ni pour l'image de la Chine corporative dans le monde, et je pense que nous devons toujours travailler avec nos alliés américains « , a-t-il déclaré.

Michael Spavor et Michael Kovrig sont tous deux détenus en Chine avec un accès consulaire limité. (Associated Press / International Crisis Group / Presse Canadienne)

McCallum a déclaré que les détenus n'avaient qu'un accès consulaire par mois.

Quand on lui a demandé s'il était temps que le Premier ministre Justin Trudeau établisse un contact direct avec le président chinois Xi Jinping, M. McCallum a répondu: « Je pense que le moment viendra où ce sera le plus approprié. »

On ne sait pas quand McCallum a rendu visite à Schellenberg, qui est maintenant dans le quartier des condamnés à mort après avoir été reconnu coupable de trafic de 222 kilogrammes de méthamphétamines. Schellenberg avait fait appel de sa peine de 15 ans d'emprisonnement, mais un tribunal estima que la peine était trop légère à l'issue d'un nouveau procès et ordonna la peine de mort.

Alors que les tensions entre les pays augmentaient, le Canada publiait une mise à jour d'avis de voyage à destination de la Chine, avertissant ses citoyens du risque d'application arbitraire des lois dans le pays.

Le Canadien Robert Schellenberg a été condamné à mort pour trafic de drogue en Chine. (CCTV via Associated Press)

La Chine a publié son propre avertissement de voyage quelques heures plus tard, invoquant la « détention arbitraire » d'un ressortissant chinois au Canada à la demande d'un « pays tiers ».

Appel à la clémence

Plus tôt cette semaine, la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, a déclaré que le gouvernement avait pris contact avec l'ambassadeur de Chine au Canada pour demander la clémence.

« La position du Canada en ce qui concerne la peine de mort est cohérente et très ancienne », a-t-elle déclaré. « Comme le savent les Canadiens, la peine de mort n'est pas appliquée au Canada. Nous pensons que c'est inhumain et inapproprié, et chaque fois que la peine de mort est envisagée à l'égard d'un Canadien, nous la dénonçons ».

La dernière escalade des tensions diplomatiques n'est qu'un des problèmes sur la table des ministres lors de la retraite de trois jours qui se poursuit jusqu'à vendredi.

L'ambassadeur du Canada auprès des États-Unis, David MacNaughton, a déclaré que les dirigeants américains avaient jusqu'ici appuyé la position du Canada.

« J'espère qu'ils continueront à soutenir le Canada dans ce différend », a déclaré MacNaughton.

Note: « Previously Published on: 2019-01-17 07:58:58, as ‘

<

pre>Les Canadiens retenus en Chine subissent jusqu'à 4 heures d'interrogatoire par jour, déclare l'ambassadeur

‘ on CBC RADIO-CANADA. Here is a source link for the Article’s Image(s) and Content ».

9.2 AAP MTM Advertisements:
CBC Radio-Canada

Copyright © CBC Radio-Canada. All rights reserved. Distributed by the PressOcean Media. Contact the copyright holder directly for corrections or for permission to republish or make other authorized use of this material... Articles and commentaries that identify the PressOcean as the publisher are produced or commissioned by the PressOcean Media. To address comments or complaints, please Contact us.

0 Comments

No comments!

There are no comments yet, but you can be first to comment this article.

Leave reply

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser un commentaire.