#CBC: « La maison: la bombe de SNC-Lavalin secoue le Parlement  » #Toronto #Montreal #Calgary #Ottawa #Canada

Advertisements:

Selon le nouveau procureur général du Canada, le premier ministre Justin Trudeau et son prédécesseur au bureau du vérificateur général n'ont rien eu de mal, malgré des allégations choquantes selon lesquelles le cabinet du premier ministre aurait tenté de faire pression sur Jody Wilson-Raybould pour aider SNC-Lavalin à éviter des poursuites pénales. action en justice contre l'entreprise de construction.

« [The] Premier ministre n'a rien fait d'inapproprié ou de mal à « , a déclaré le ministre de la Justice, David Lametti La maison.

Ses propos ont été cités après la parution d'un article paru dans le Globe and Mail jeudi, qui affirmait que Wilson-Raybould avait été écartée du dossier de la justice après avoir refusé de demander aux procureurs fédéraux de conclure un accord de plaidoyer avec SNC-Lavalin, une société montréalaise.

Wilson-Raybould a déclaré vendredi qu'elle ne commenterait pas les accusations.

« Je peux dire que je n'ai aucune pression sur moi. Aucune tentative de me diriger sur le sujet », a déclaré Lametti.

« Et le Premier ministre a clairement indiqué que la même chose est vraie de (mon) prédécesseur. »

Quand on lui a demandé comment il savait que Wilson-Raybould n'avait pas subi de pression, M. Lametti a déclaré qu'il « s'appuyait sur ce que le Premier ministre avait dit ».

Le chef conservateur Andrew Scheer appelle à une réunion d'urgence du comité de la justice de la Chambre des communes pour interroger des hauts fonctionnaires à ce sujet.

« Si le comité décide qu'il veut faire cela, je comparaîtrais devant le comité. Bien sûr que je le ferais », a déclaré Lametti.

Cette semaine à la Chambre, le ministre de la Justice, David Lametti, se joint à nous pour discuter d'un nouveau rapport suggérant que le cabinet du premier ministre avait fait pression sur son prédécesseur pour qu'il intervienne dans le procès pénal contre SNC-Lavalin, ainsi que dans le cas d'extradition du directeur financier de Huawei, Meng Wanzhou. . Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, explique également pourquoi il n'est pas d'accord avec le plan de réduction de carbone du premier ministre Justin Trudeau et pourquoi il souhaite que le projet Énergie Est soit ressuscité. 49:59

Qu'apportera 2019 au NPD?

Le chef du NPD, Jagmeet Singh, est interviewé alors qu'il sonnait à la porte pour sa campagne électorale à Burnaby, en Colombie-Britannique, le 12 janvier 2019. (Darryl Dyck / LA PRESSE CANADIENNE)

Le sort du NPD sera décidé en fonction des problèmes, pas de son chef actuel, a déclaré l'un des responsables de la campagne du parti.

Le chef du NPD, Jagmeet Singh, doit faire face à une pression imminente alors qu'il cherche à obtenir un siège à la Chambre des communes, à Burnaby-Sud.

Des sources ont déclaré à CBC News que des membres du caucus l'avaient prévenu que son sort en tant que chef du parti reposait sur l'issue de cette élection partielle.

Mais alors que la pression sur Singh s'intensifie, l'un des coprésidents de la campagne du parti affirme que la campagne électorale du NPD sera entièrement axée sur les problèmes.

« Je pense que la clé réside dans les problèmes sur le terrain à Burnaby. Je veux dire, les gens s'inquiètent depuis longtemps qu'Ottawa ne facilite pas le budget de la famille », a déclaré Marie Della Mattia. La maison.

Elle dit que le logement et les soins de santé sont ce dont parlent les habitants de cette circonscription et qu'ils estiment que le gouvernement actuel à Ottawa manque la cible.

Dans son esprit, la clé de la victoire à Burnaby – et dans le reste du pays – consistera à présenter Singh en tant que leader axé sur les problèmes qui intéressent les électeurs.

« Il est capable de communiquer avec les gens et il partage avec eux une expérience commune avec laquelle ils peuvent s'identifier », a déclaré Della Mattia.

Peu importe le résultat de l'élection partielle de Burnaby, Singh a déclaré qu'il resterait à la tête de la campagne durant la campagne d'automne.

Le parti a connu des difficultés dans les sondages – en particulier au Québec, où une grande partie des sièges de son titulaire sont basés. De nombreux députés ont annoncé qu'ils ne se représenteraient pas lors des élections d'octobre.

Le parti a également été touché par de mauvais chiffres en matière de collecte de fonds – chose que Della Mattia admet avoir été un défi face aux fortes performances des libéraux et des conservateurs.

« Je pense que nous devons faire preuve de créativité à ce sujet. Nous savons utiliser un dollar, car nous le faisons depuis longtemps et nous savons en tirer le meilleur parti. Et c'est ce que nous allons faire cette fois. »

À quelques semaines seulement de l'élection partielle dans Burnaby-Sud, le NPD est confronté à des questions concernant d'éventuels problèmes de leadership si Jagmeet Singh ne remportait pas le siège, et quelle serait la stratégie à suivre lors de l'élection fédérale. La coprésidente de la campagne du NPD, Marie Della Mattia, se penchera sur cette question pendant que nous contemplons la boule de cristal politique. 7h29

N.B. le premier ministre garde le rêve d'Énergie Est en vie

Le Premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, a déclaré qu'une rencontre avec le premier ministre cette semaine n'avait produit que peu ou pas de progrès sur les grands problèmes de sa province. (Stephen MacGillivray / Presse Canadienne)

N.B. Le premier ministre Blaine Higgs a déclaré que le Nouveau-Brunswick espérait toujours relancer le projet Énergie Est, doté de 16 milliards de dollars.

Le premier ministre s'est rendu à Ottawa cette semaine pour rencontrer le premier ministre Trudeau et évoquer le projet de pipeline en panne à huis clos.

Higgs a déclaré ne pas souscrire à l'argument du Premier ministre selon lequel le pipeline était mort simplement parce que la société à l'origine du projet, TransCanada, avait choisi de l'abattre en 2017.

L'oléoduc aurait transporté du pétrole de l'Alberta vers des raffineries de l'est du Canada et un terminal d'exportation à Saint John, au Nouveau-Brunswick.

Higgs a lancé l'idée que plusieurs gouvernements provinciaux s'unissent pour créer une société de portefeuille qui soumettrait à nouveau la demande Énergie Est à l'Office national de l'énergie, puis la transmettrait à une entreprise privée une fois qu'elle serait approuvée.

Il devrait également convaincre le premier ministre du Québec, François Legault, dont la province a constitué un obstacle au projet.

« Nous avons un pays, mais nous avons des provinces et, dans le cas du Québec, je me sens comme un atout perdu », a déclaré Higgs. La maison hôte Chris Hall.

Higgs, dont le gouvernement s'oppose au plan de tarification du carbone d'Ottawa, a déclaré qu'il avait discuté de la taxe sur le carbone avec Trudeau, mais qu'il ne pouvait pas faire avancer les choses.

La semaine prochaine, le gouvernement de la Saskatchewan commencera à plaider sa cause contre le cadre de tarification du carbone d'Ottawa.

La province des Prairies a longtemps exprimé son opposition à la taxe sur le carbone. Le gouvernement fédéral insiste sur le fait que ce plan profiterait aux habitants de la Saskatchewan tout en luttant contre les changements climatiques.

Le Nouveau-Brunswick est un intervenant dans cette contestation judiciaire et a lancé sa propre contestation judiciaire de la taxe sur le carbone.

Le Nouveau-Brunswick n'adhère pas au plan carbone fédéral et a également annoncé qu'il interviendrait dans le cadre de la contestation judiciaire de la Saskatchewan, qui débute la semaine prochaine. Le premier ministre Blaine Higgs en discute et explique pourquoi il souhaite que le projet Énergie Est soit ressuscité. 10:37

Note: « Previously Published on: 2019-02-09 14:00:46, as ‘

<

pre>La maison: la bombe de SNC-Lavalin secoue le Parlement

‘ on CBC RADIO-CANADA. Here is a source link for the Article’s Image(s) and Content ».

Advertisements:
CBC Radio-Canada

Copyright © CBC Radio-Canada. All rights reserved. Distributed by the PressOcean Media. Contact the copyright holder directly for corrections or for permission to republish or make other authorized use of this material... Articles and commentaries that identify the PressOcean as the publisher are produced or commissioned by the PressOcean Media. To address comments or complaints, please Contact us.

0 Comments

No comments!

There are no comments yet, but you can be first to comment this article.

Leave reply

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser un commentaire.