#CBC: « Scheer présente le plan des conservateurs pour lutter contre le « fléau diabolique » de la traite des êtres humains  » #Toronto #Montreal #Calgary #Ottawa #Canada

7.9 MTM Advertisements:

Le chef conservateur Andrew Scheer promet un financement pour la police, les services aux victimes et la sensibilisation du public à la lutte contre la traite des êtres humains, alors qu'il continue de poser des planches dans son programme de campagne.

Le gouvernement conservateur précédent avait élaboré une stratégie quadriennale de lutte contre la traite des êtres humains en 2012. Cette stratégie a expiré en 2016, peu de temps après l'arrivée au pouvoir des libéraux. Scheer s'est engagé mercredi à le réactiver et a promis de constituer un plan en quatre points qui fait déjà l'objet de critiques de la part des libéraux.

« La traite des personnes exploite les populations les plus vulnérables du Canada », a déclaré Scheer. « Chaque victime mérite soutien et protection. »

Scheer a présenté les propositions suivantes pour cibler les trafiquants d’êtres humains:

  • Renouveler le plan d'action national de lutte contre la traite des êtres humains.
  • Mettre à jour le code pénal pour refléter la définition internationale de la traite des êtres humains dans le protocole de Palerme. Scheer a déclaré que la définition actuelle de la traite des êtres humains exige que la Couronne prouve la présence d'un élément de peur. « Cela est en contradiction avec la définition internationalement admise dans le Protocole de Palerme », lit-on dans un document d'information diffusé lors de l'annonce de Scheer.
  • S'assurer que les trafiquants d'êtres humains purgent des peines consécutives pour chacune de leurs condamnations. « Je ne dirai pas à une victime que l'horreur qui lui est infligée ne compte pas parce que son agresseur purge déjà sa peine pour l'avoir fait à quelqu'un d'autre », a déclaré Scheer.
  • Mettre fin à la caution automatique pour les personnes accusées d'infractions de traite des êtres humains. Bien qu'il n'y ait pas de «caution automatique» dans la loi canadienne, un document d'information du parti conservateur affirme que l'idée est de «faire passer la sécurité et le bien-être des victimes avant ceux qui les trafiquent».

Scheer a annoncé son plan lors d'un événement semblable à une campagne sur une ferme près d'Aylmer, en Ontario, qui propose une thérapie équine aux victimes de traumatismes, y compris ceux qui ont été victimes de traite.

« Depuis trois ans et demi, les trafiquants d’êtres humains ont reçu le message que lutter contre leurs crimes n’était pas une priorité », a déclaré Scheer.

Le ministère de la Sécurité publique a déclaré que la traite des êtres humains est une forme moderne d’esclavage qui implique généralement l’utilisation d’un contrôle physique ou psychologique des personnes pour les exploiter sexuellement ou pour le travail.

Il peut être difficile pour la police d’attraper les trafiquants, car les victimes sont souvent éloignées de leur domicile et de leurs réseaux sociaux, isolées et craintives, et souffrent parfois de toxicomanie ou de maladies résultant de traumatismes de longue durée.

La ferme où Scheer a annoncé son annonce est proche de l’autoroute 401, un itinéraire décrit par la police comme un couloir essentiel dans lequel les victimes de la traite – principalement des jeunes femmes – sont souvent transportées par des criminels entre des communautés du sud de l’Ontario et forcées à se prostituer.

La police a déclaré que les victimes étaient souvent obligées de travailler dans des motels et des hôtels situés près de Hwy. 401. Les victimes sont souvent déplacées fréquemment afin de les empêcher d'accéder à l'aide.

« Un fléau diabolique »

Scheer a déclaré qu'il avait rencontré l'année dernière Megan Walker du refuge pour femmes maltraitées de London et qu'il avait appris à quel point le trafic humain se faisait sentir dans le sud-ouest de l'Ontario.

« J'ai été inspiré par la force et le courage des survivants qui ont surmonté des horreurs indicibles », a-t-il déclaré. « La traite des êtres humains est un fléau pervers dans notre pays qui doit être arrêté. »

Il a déclaré que les Canadiens autochtones représentaient la moitié des victimes, même s'ils ne représentaient qu'environ 4% de la population canadienne.

Interrogé sur le financement du plan de Scheer, son attaché de presse a déclaré qu'il serait « financé de manière appropriée » pour donner aux experts et aux groupes existants « les outils nécessaires pour faire ce travail ». Sous le gouvernement conservateur précédent, le programme coûtait environ 5 millions de dollars par an, indique le communiqué.

Le chef du parti conservateur fédéral, Andrew Scheer, a annoncé le plan de son parti visant à lutter contre la traite des êtres humains lors d'un arrêt de campagne à Aylmer, en Ontario, près de l'autoroute 401. La police affirme que l'autoroute constitue un corridor clé dans la traite des êtres humains dans le sud de l'Ontario. (Andrew Lupton / CBC)

Les libéraux répondent

Le bureau du ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, a publié une déclaration peu de temps après l'annonce de Scheer, soulignant que le budget fédéral de 2019 comprenait la promesse d'élaborer une stratégie pangouvernementale de lutte contre la traite des personnes.

Selon la déclaration de Goodale, le gouvernement conservateur précédent n'a pas fourni d'argent pour la stratégie de l'ère Harper – bien que le budget de 2019 ne prévoie pas non plus de financement lié à la stratégie promise par les libéraux.

Les libéraux dépensent 14,5 millions de dollars sur cinq ans pour une ligne téléphonique permettant aux gens de signaler des astuces aux forces de l'ordre, de renvoyer les victimes et les survivants vers des services et de collecter davantage de données sur l'ampleur de la traite des personnes au Canada.

En ce qui concerne l'engagement de Scheer de renforcer le libellé du Code pénal afin de faciliter le chemin des condamnations, un projet de loi libéral existe dans un projet de loi libéral en cours d'examen par un comité du Sénat, a déclaré la déclaration de Goodale.

Le centre de coordination contre la traite de personnes de la GRC a déclaré qu'entre 2005 et 2018, la police montée avait identifié 531 affaires dans lesquelles des accusations de traite de personnes avaient été portées. Sur ces affaires, 143 ont abouti à des condamnations et 316 sont toujours devant les tribunaux.

Note: « Previously Published on: 2019-05-23 00:45:26, as ‘

<

pre>Scheer présente le plan des conservateurs pour lutter contre le « fléau diabolique » de la traite des êtres humains

‘ on CBC RADIO-CANADA. Here is a source link for the Article’s Image(s) and Content ».

9.2 AAP MTM Advertisements:
CBC Radio-Canada

Copyright © CBC Radio-Canada. All rights reserved. Distributed by the PressOcean Media. Contact the copyright holder directly for corrections or for permission to republish or make other authorized use of this material... Articles and commentaries that identify the PressOcean as the publisher are produced or commissioned by the PressOcean Media. To address comments or complaints, please Contact us.

0 Comments

No comments!

There are no comments yet, but you can be first to comment this article.

Leave reply

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser un commentaire.